Installation de nouvelles Unités au Port autonome de Dakar

NEWS
Installation de nouvelles Unités au Port autonome de Dakar

Le Directeur général des Douanes, l’Inspecteur général d’Etat Oumar Diallo, conformément aux orientations de la tutelle, le ministre des Finances et du Budget en l’occurrence, a procédé le jeudi 25 juillet 2019 à l’ouverture officielle d’un nouveau Bureau des douanes au PAD dénommé Bureau des Douanes de Dakar-Port Centre et à la mise en service d’une toute nouvelle subdivision, la Subdivision des Douanes de Dakar-Ports Secs.

Dakar-Port Centre est un Bureau de plein exercice compétent pour les formalités douanières à l’importation et à l’exportation, le contrôle du respect de toutes les formalités douanières légales et réglementaires applicables aux marchandises et aux personnes.

Il est situé au niveau du bâtiment abritant le Bureau de Dakar Pétroles. Les usagers peuvent y déclarer toutes marchandises, sous tout régime douanier, sauf dispositions restrictives prises par l’Autorité.

Le tout nouveau Bureau de Dakar-Port Centre reçoit les déclarations en douanes des redevables, procède à leur vérification, en liquide les droits et taxes exigibles, et le cas échéant constate les irrégularités commises.

Les opérations ont d’ailleurs démarré et pour l’histoire, la première déclaration (sous le numéro 19/ C/ 10000) reçue au Bureau Dakar-Port Centre est enregistrée le 30 juillet et le bon livré le lendemain. Elle porte sur de l’urée pour un montant total de droits de Douanes de 38 315 273 francs CFA. 

S’agissant de la Subdivision des Douanes de Dakar-Ports Secs, elle est compétente pour la prise en charge et la surveillance des magasins, des aires de dédouanement et de la plateforme de distribution situés à l’extérieur de l’enceinte portuaire. En plus de ces prérogatives, la Subdivision assure l’escorte et la surveillance des marchandises, la régularité des transferts et des enlèvements des marchandises ainsi que l’escorte des marchandises réexportées en suite des régimes suspensifs. Les locaux de l'ancienne Cellule Scanner lui servent de siège.

En décongestionnant les deux bureaux Nord et Sud, le Bureau des Douanes de Dakar-Port Centre offre des avantages de rapidité des opérations de dédouanement et du coup, un important gain en temps et en argent aux déclarants, aux importateurs et aux commerçants, impactant ainsi positivement sur toute la chaine jusqu’au panier de la ménagère.

Ces nouvelles créations entrent donc dans le cadre de la réorganisation des services de dédouanement et de surveillance avec comme objectifs principaux de faciliter et d’accélérer davantage les opérations de dédouanement tout en renforçant la lutte contre les irrégularités et la fraude avec comme tableau de bord, la célérité, la qualité et la sécurité.

Il importe de préciser qu’à travers ces nouvelles créations au PAD, la Douane a voulu, par ailleurs, contribuer de manière significative à l’accélération des opérations portuaires et partant, à la compétitivité du PAD. Cela se justifie, par l’accroissement du volume des importations, par le développement des activités économiques (voire taille de la population active dans le secteur du commerce formel et informel) et par le boom de la filière marchande et de la logistique internationale.

La restructuration effective des unités a conduit à l’érection de bureaux frontaliers de plein exercice (Ziguinchor, Moussala, Karang, Keur Ayip et Rosso), à la création de nouvelles brigades de surveillance et de nouvelles brigades commerciales. Cette politique de proximité, qui se lit à travers le renforcement du maillage, le contrôle, la surveillance, le renseignement douanier et le dédouanement de proximité, est à la fois une vision, une adaptation et un droit des populations et des usagers.

Les résultats ne se sont pas fait attendre, en témoignent les saisies record de drogue (1110 Kg de cocaïne en deux mois), de faux médicaments (saisie d’une valeur d’un milliard CFA par la Brigade de Foundiougne) et la courbe ascendante des recettes douanières. L’une des plus jeunes de ces nouvelles créations est la Brigade commerciale de Karang, Subdivision de Fatick, Région douanière Centre qui en 3 mois d’existence a saisi plus 500 kg de chanvre indien et mobilisé plus de 100 millions CFA de recettes.

 

Le Bureau des Relations publiques et de la Communication de la Douane

Source: 
DOUANES SENEGALAISES

PLUS ...

Gaïnde Intégral

La Gestion Automatisée des Informations Douanières et des Echanges est une plateforme stratégique des douanes du Sénégal, axée sur la gestion du dédouanement ; des marchandises et des bien. GAINDE intégral apporte des améliorations considérables dans le traitement des procédures de dédouanement en passant du papier à la dématérialisation ou le traitement électronique.

Orbus

Le Système ORBUS 2000 est conçu pour faciliter les procédures du commerce extérieur par des échanges électroniques entre les différents intervenants. ORBUS permet la réduction significative du délai des formalités de pré dédouanement, la réduction des coûts liés aux formalités, l’amélioration de la qualité du service rendu à la clientèle ainsi que la quasi suppression de l’utilisation du papier.

CORUS

Le paiement électronique des droits de douane et taxes assimilées consiste à offrir à l’opérateur économique, par imputation sur un compte ouvert auprès d’une banque commerciale, la faculté de s’acquitter d’un montant des droits de douanes notamment, sans se déplacer. Cette faculté induit un gain de temps, ainsi qu’une plus grande transparence et une meilleure sécurisation des recettes douanières