Drogue : les autorités sénégalaises incinèrent plus d’une tonne de cocaïne saisie au Port de Dakar

NEWS
Drogue : les autorités sénégalaises incinèrent plus d’une tonne de cocaïne saisie au Port de Dakar

La cocaïne, d’une quantité de plus d’une tonne, récemment saisie au port de Dakar par les douanes sénégalaises, a été incinérée samedi à la zone industrielle de Kirène, sur la route de Mbour, en présence de membres du gouvernement sénégalais, des autorités douanières et de représentants des forces de sécurité, a constaté l’APS.

Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, son collègue des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, le directeur général des Douanes, Oumar Diallo et des autorités administratives ont assisté à l’incinération. 

L’opération a consisté à mettre dans le four d’une cimenterie érigée dans la localité l’ensemble de la drogue mise dans des sachets.

La cocaïne d’une quantité totale de 1107 kilogramme incinérée samedi fait partie de la saisie de 1110 kilos saisis entre le 26 et le 30 juin dernier par les douanes au port de Dakar.

Cette importante quantité de drogue avait été découverte sur quinze véhicules d’un lot qui en contenait des dizaines. Il s’agissait de voitures neuves convoyées par un bateau en provenance du Brésil et à destination de Luanda, en Angola, avait expliqué l’administration douanière dans un communiqué.

’’Cette importante quantité de drogue est la somme de trois prises effectuées en mai et juin dernier avec respectivement 72 kg de cocaïne au niveau de la subdivision des douanes de Gouloumbou (Tambacounda) et 240 kg puis 798 kg au port autonome de Dakar’’, a rappelé le ministre sénégalais des Finances et du Budget.

Abdoulaye Daouda Diallo a précisé que la saisie totale faisait 1110 kilogramme mais seulement 3 kg n’ont pas été incinérés et sont entre les mains de la police scientifique pour les besoins de l’enquête.

Au terme de l’opération, Il a salué la ’’performance des forces de défense et de sécurité dans la saisie de cette importante saisie, fruit d’une collaboration entre ses différents corps et les partenaires internationaux à travers le renseignement.

Diallo a réaffirmé la détermination du gouvernement sénégalais à combattre le trafic de drogue afin de faire en sorte que le Sénégal ne devienne pas un pays de drogue.

En termes de valeur, le ministre des Finances et du Budget a évalué cette ’’saisie record’’ à quelque ’’250 milliards de FCFA’’, soit les deux bateaux qui convoyaient la drogue, les véhicules neufs dans lesquels elle était dissimulée et la drogue elle-même dont le gramme est estimé à 80.000 FCFA.

Interrogé sur le choix de cette mode de destruction en zone industrielle, à l’opposé de ce qui se faisait en plein air, aux Mamelles notamment, Abdoulaye Daouda Diallo a indiqué que c’est pour des raisons de sécurité des populations environnantes.

Il a insisté sur le fait que la cocaïne, contrairement au chanvre indien, nécessite beaucoup de temps pour sa décomposition pour sa destruction totale.

’’Avec ce four des Ciments du Sahel qui brûle à plus de 1600 degré, il n’y a pas de risquer d’assister à des résidus’’, a-t-il fait valoir.

SMD/AKS

 

Source: 
APS

PLUS ...

Gaïnde Intégral

La Gestion Automatisée des Informations Douanières et des Echanges est une plateforme stratégique des douanes du Sénégal, axée sur la gestion du dédouanement ; des marchandises et des bien. GAINDE intégral apporte des améliorations considérables dans le traitement des procédures de dédouanement en passant du papier à la dématérialisation ou le traitement électronique.

Orbus

Le Système ORBUS 2000 est conçu pour faciliter les procédures du commerce extérieur par des échanges électroniques entre les différents intervenants. ORBUS permet la réduction significative du délai des formalités de pré dédouanement, la réduction des coûts liés aux formalités, l’amélioration de la qualité du service rendu à la clientèle ainsi que la quasi suppression de l’utilisation du papier.

CORUS

Le paiement électronique des droits de douane et taxes assimilées consiste à offrir à l’opérateur économique, par imputation sur un compte ouvert auprès d’une banque commerciale, la faculté de s’acquitter d’un montant des droits de douanes notamment, sans se déplacer. Cette faculté induit un gain de temps, ainsi qu’une plus grande transparence et une meilleure sécurisation des recettes douanières