COLONEL YAYA MBODJI DE LA GENDARMERIE : L’impératif de concilier fluidité et sécurité

NEWS
COLONEL YAYA MBODJI DE LA GENDARMERIE : L’impératif de concilier fluidité et sécurité

Dans son intervention, le colonel Yaya Mbodji, commandant en second de la gendarmerie territoriale a insisté sur la nécessité de concilier les notions de fluidité et de sécurité dans les transactions. 

Le colonel Yaya Mbodji, commandant adjoint de la gendarmerie territoriale a partagé l’expérience de son institution. Pour lui, il faut concilier deux impératifs : fluidité et sécurité des personnes et des biens, tout en précisant que la gendarmerie insiste dans le cadre de son travail sur l’aspect migratoire. Il fallait dans le cadre de la gestion des frontières, recommandé par le processus de Rabat, une synergie régionale qui devrait d’abord commencer en interne pour une coopération interservices, inter-agences avant d’aller vers l’internationale. « Malheureusement, nous avons beaucoup de programmes sont en cours avec l’Union européenne et d’autres institutions internationales. Mais en interne, nous n’arrivons pas à coordonner ce que nous voulons », a-t-il déploré.  

Le colonel Mbodji n’a pas manqué de relever que les routes utilisées par les différents acteurs sont les mêmes qui servent pour les trafics (armes, stupéfiants, etc.). A ses yeux, les forces de défense et de sécurité accomplissent les mêmes missions et rencontrent les mêmes problèmes aux mêmes endroits. A ce titre, il est revenu sur les dispositifs de la gendarmerie nationale pour mailler le territoire avec notamment la création d’une Légion d’appui à la surveillance des frontières qui va mobiliser et intégrer tous les moyens spécifiques notamment l’unité scanner mobile implantée à Diamniadio. La même expérience sera, selon lui, répliquée à Tamba, à Sémé (Matam), Keur Ayib ou Karang (Kaolack). La section aérienne de la gendarmerie est, a-t-il annoncé, en train de se déployer vers Saint-Louis et Kédougou après Dakar et Thiès pour venir en appui aux unités à la frontière. Pour la mesure des performances, il a laissé entendre que la gendarmerie dispose de statistiques lui permettant en interne d’apporter des réponses adéquates mais aussi de pouvoir dialoguer avec ses partenaires extérieurs. A l’image des autres intervenants, le colonel Mbodji estime que les forces de défense et de sécurité doivent davantage intégrer la dimension technologique pour mieux gérer les risques. 

BRPC

Source: 
DOUANES SENEGALAISES

PLUS ...

Gaïnde Intégral

La Gestion Automatisée des Informations Douanières et des Echanges est une plateforme stratégique des douanes du Sénégal, axée sur la gestion du dédouanement ; des marchandises et des bien. GAINDE intégral apporte des améliorations considérables dans le traitement des procédures de dédouanement en passant du papier à la dématérialisation ou le traitement électronique.

Orbus

Le Système ORBUS 2000 est conçu pour faciliter les procédures du commerce extérieur par des échanges électroniques entre les différents intervenants. ORBUS permet la réduction significative du délai des formalités de pré dédouanement, la réduction des coûts liés aux formalités, l’amélioration de la qualité du service rendu à la clientèle ainsi que la quasi suppression de l’utilisation du papier.

CORUS

Le paiement électronique des droits de douane et taxes assimilées consiste à offrir à l’opérateur économique, par imputation sur un compte ouvert auprès d’une banque commerciale, la faculté de s’acquitter d’un montant des droits de douanes notamment, sans se déplacer. Cette faculté induit un gain de temps, ainsi qu’une plus grande transparence et une meilleure sécurisation des recettes douanières