Pape Abdou Diop, Responsable communication et Relations avec les institutions chez Modelsis

NEWS

« Modelsis, est un partenaire de la douane. Nous avons réalisé  dans le cadre du PVI, une batterie d’outils qui participent à la réalisation du thème de ce jour. Concernant la question de frontières smart, frontières intelligences, nous avons crée pour la douane un système novateur dénommé e-transit qui, ne serait-ce que le long du corridor, dématérialise toutes les procédures du transit. Maintenant au niveau des frontières, il faudrait que le pays de destination finale soit dans les mêmes dispositions  en matière d’informatisation et de dématérialisation, et nous sommes avec le Mali  en pleins travaux dans le cadre de la bilatérale pour assurer l’interconnectivité directe entre les douanes  maliennes et du sénégalaises. Le thème de ce jour vient en son heure parce que le monde en tant que tel ne peut pas se passer de l’outil informatique. La technologie a fagocité toutes les anciennes façons de faire et la douane ne saurait être à l’écart de cette évolution technologique, ce qui donne tout son sens au thème de ce jour. Et justement la douane sénégalaise a pris de l’avance depuis les années 1990 pour lancer un projet de modernisation qui a été concrétise par le lancement du système GAINDE. Maintenant la douane s’est doté d’une batterie de systèmes qui, in fine va permettre d’être, comme le veulent les autorités aux avant-postes de la modernisation. Maintenant, modernisation, frontières smart,  on ne le fait pas en vase clos. Pour avoir des frontières smart, il faut être au moins deux. Et au niveau de la frontière, comme le fait la douane, il faut que tous les corps de contrôle mettent en synergie leurs moyens de contrôle, leur expertise pour avoir véritablement des frontières smart. Ce n’est pas seulement une affaire des administrations, c’est une affaire de facteurs exogènes, d’acteurs externes, qui doivent apporter leur concours. Frontières smart, il faut une bonne connectivité à la frontière, il faut que les acteurs soient dotés de matériels et d’équipements conséquents, il faut une organisation, il faut harmoniser la règlementation  de part et d’autre. C’est tout un ensemble d’éléments à prendre en compte pour assurer la réalisation de cet objectif. Le Sénégal est en bonne place parce qu’il y’a des efforts qui ont été réalisés.

Source: 
www.douanes.sn/jid2019/

PLUS ...

Gaïnde Intégral

La Gestion Automatisée des Informations Douanières et des Echanges est une plateforme stratégique des douanes du Sénégal, axée sur la gestion du dédouanement ; des marchandises et des bien. GAINDE intégral apporte des améliorations considérables dans le traitement des procédures de dédouanement en passant du papier à la dématérialisation ou le traitement électronique.

Orbus

Le Système ORBUS 2000 est conçu pour faciliter les procédures du commerce extérieur par des échanges électroniques entre les différents intervenants. ORBUS permet la réduction significative du délai des formalités de pré dédouanement, la réduction des coûts liés aux formalités, l’amélioration de la qualité du service rendu à la clientèle ainsi que la quasi suppression de l’utilisation du papier.

CORUS

Le paiement électronique des droits de douane et taxes assimilées consiste à offrir à l’opérateur économique, par imputation sur un compte ouvert auprès d’une banque commerciale, la faculté de s’acquitter d’un montant des droits de douanes notamment, sans se déplacer. Cette faculté induit un gain de temps, ainsi qu’une plus grande transparence et une meilleure sécurisation des recettes douanières