Lutte contre le trafic de faux médicaments et de drogues : De faux médicaments d’une valeur de 63 millions de francs et 637 kg de chanvre indien saisis par les agents des Douanes de la Région du Centre

NEWS
Lutte contre le trafic de faux médicaments et de drogues : De faux médicaments d’une valeur de 63 millions de francs et 637 kg de chanvre indien saisis par les agents des Douanes de la Région du Centre

Les Unités de la Région douanière du Centre ont saisi une importante quantité de faux médicaments et près de 640 kg de chanvre indien. Ces saisies ont été effectuées entre les débarcadères de Toubacouta (Fatick), les berges du Saloum et le Baobolong (Kaolack). 

1. Des médicaments d’une valeur de 63 millions CFA saisis à Kaymor 

La Brigade mobile des Douanes du Pont Noirot de Kaolack a effectué une saisie portant sur une importante quantité de faux médicaments. La saisie a eu lieu ce vendredi 16 juillet 2021 vers 1h du matin sur le Pont de Kaymor non loin de Ndiba Ndiayene, Département de Nioro. Les médicaments étaient convoyés par un véhicule de type Peugeot 504. L’analyse des produits est réalisée par des pharmaciens agréés membres de l’Ordre. La valeur totale des médicaments est estimée par lesdits pharmaciens à 63 millions de francs CFA.

2. 227 kg saisis à Toubacouta

Le dimanche11 juillet 2021 vers 16h, les agents de la Brigade des Douanes de Toubacouta ont pris en chasse une pirogue suspecte dont les 2 conducteurs ont fini par baisser pavillon à hauteur de la Bouée 3. Les soupçons des agents se confirment avec la découverte de 8 colis de chanvre indien pour un poids total de 227 kg.  Les occupants sont aussitôt arrêtés et la cargaison ainsi que l’embarcation saisies. 

Cette prise porte à près de 1500 kg la quantité de chanvre indien saisie par les Unités de la Subdivision des Douanes de Fatick entre avril et début juillet 2021. Une dizaine de personnes ont été arrêtés dans le cadre de ces opérations. 

3. 200 kg interceptés par la Brigade mobile de Nioro

Dans la nuit du 12 juillet 2021 des éléments de la Brigade mobile des Douanes de Nioro, Subdivision de Kaolack, saisissent 200 kg de chanvre indien à Mansarinko dans la commune de Karang. La drogue était conditionnée en 4 colis de 50 kg chacun. Traqués par les douaniers, les porteurs (trafiquants à pied) desdits colis ont abandonné la marchandise pour s’enfouir profitant de la nuit et de la végétation abondante de cette partie de la frontière avec la Gambie.    

4. 210 kg saisis Keur Mbouki

La dernière saisie en date est réalisée par la Brigade mobile des Douanes de Guinguinéo le mardi 13 juillet à 6h30 du matin sur la berge du bras du Saloum à hauteur de Keur Mbouki. Un véhicule de marque Peugeot de type 406 transportant du chanvre indien a été pris en charge par les éléments de ladite Brigade. Le véhicule a fini sa course sur la berge du bras de mer. La quantité totale de chanvre indien dissimulé dans le véhicule est de 210kg de la variété « Fogny ».  

Source: 
DOUANES SENEGALAISES

PLUS ...

Gaïnde Intégral

La Gestion Automatisée des Informations Douanières et des Echanges est une plateforme stratégique des douanes du Sénégal, axée sur la gestion du dédouanement ; des marchandises et des bien. GAINDE intégral apporte des améliorations considérables dans le traitement des procédures de dédouanement en passant du papier à la dématérialisation ou le traitement électronique.

Orbus

Le Système ORBUS 2000 est conçu pour faciliter les procédures du commerce extérieur par des échanges électroniques entre les différents intervenants. ORBUS permet la réduction significative du délai des formalités de pré dédouanement, la réduction des coûts liés aux formalités, l’amélioration de la qualité du service rendu à la clientèle ainsi que la quasi suppression de l’utilisation du papier.

CORUS

Le paiement électronique des droits de douane et taxes assimilées consiste à offrir à l’opérateur économique, par imputation sur un compte ouvert auprès d’une banque commerciale, la faculté de s’acquitter d’un montant des droits de douanes notamment, sans se déplacer. Cette faculté induit un gain de temps, ainsi qu’une plus grande transparence et une meilleure sécurisation des recettes douanières