VISITE DU DGD A L'ANTENNE DE GOULOUMBOU : Un Pick-up flambant neuf et les félicitations de la hiérarchie aux hommes de l'Unité

NEWS
VISITE DU DGD A L'ANTENNE DE GOULOUMBOU : Un Pick-up flambant neuf et les félicitations de la hiérarchie aux hommes de l'Unité

Le Directeur général de la Douane, Oumar DIALLO a visité le Dimanche 5 mai 2019 l'Antenne de Gouloumbou (Poste de Guénéto, Subdivision de Tambacounda, Direction régionale des Douanes du Sud-est). 

La délégation du DGD est composée du Directeur des Opérations douanières (DOD), du Directeur du Personnel et de la logistique (DPL), du Chef du Bureau des Relations publiques et de la Communication (BRPC), entre autres. 

Premier acte de cette visite, la présentation des 72 kilogrammes de Cocaïne saisis le 29 avril dernier par les agents de Gouloumbou au Gouverneur de la Région de Tamba et à la Presse nationale, au siège de la subdivision. Le Directeur régional du Sud-Est, Georges DIEME, le chef de Subdivision de Tamba et celui de Kédougou et leurs hommes, ont, avec tact et professionnalisme, sécurisé, escorté et convoyé le produit pour les besoins de la cérémonie de présentation aux autorités.

Prenant la parole, le Gouverneur a adressé ses vives félicitations aux agents qui ont effectué la saisie.

Bouya AMAR, qui qualifie la saisie d'historique et d'héroïque a invité les populations de la Région de Tamba à collaborer avec la Douane et à la soutenir dans ses efforts de protection des citoyens contre de tels fléaux et dans leur combat pour la protection de l'économie nationale.

« Cetteprouesse vient encore renforcer l'Administration des Douanes dans son combat pour la sécurité et la lutte contre le criminalité transfrontalière organisée (CTO) », selon le Gouverneur de la Région de Tambacounda.

Ensuite, cap sur Gouloumbou.

Sur place, le DGD a été accueilli par le préfet de Vélingara, au nom du gouverneur de Kolda. Dans sa communication, le représentant de l’Etat s’est félicité de la réalisation des agents des Douanes. Devant les autres représentants des forces de défense et de sécurité, le préfet Abdourahmane NDIAYE a souligné la nécessité des agents de terrain à unir leurs efforts et à mutualiser leurs moyens pour faire face au crime organisé.  Une idée soutenue et défendue par le DGD et qui, pour joindre l'acte à la parole, a rendu visite à toutes les Forces de Défense et de Sécurité présentes dans la zone. Le chef de brigade des Eaux et forêts de Gouloumbou, visiblement très touché par la sollicitude du DGDa rendu compte d'une saisie d'un camion rempli de rôniers qu’il a remis à son service par l'antenne de Gouloumbou.

Le Directeur des Opérations Douanières, par ailleurs patron des unités de surveillance et de dédouanement, a abordé dans le même sens que le DGD. Il a exhorté ses hommes de se maintenir au sommet car ils sont sur "la voie royale de l'excellence". Conclut-il.

Occasion saisie par le DGD, pour remettre, au nom de l’Etat et de la tutelle, un véhicule de type pick-up flambant neuf à l'Antenne de Gouloumbou, en guise de motivation. Ce véhicule permettra à l'Unité de marquer davantage sa présence sur le terrain, mais également d'assurer la continuité de la surveillance.

Une action qui va faire des émulations et qui, sans doute va motiver les unités à continuer à porter le combat, pour une Douane plus performante. 

L'autre information de taille de la journée est la décision d'ériger l'antenne de Gouloumbou en brigade de surveillance tout en maintenant et renforçant les moyens du Poste de Guenoto, à 15km à l'Ouest. D'ailleurs le DGD et sa délégation s'y sont rendus sous un soleil de plomb pour rencontrer les éléments en service dans cette partie du Sénégal. 

Sur le chemin qui mène à Guenoto, cascades, radiers, arbustes et clairières se succèdent et rythme le voyage. A l’arrivée au Poste, une vieille bâtisse coloniale qui tient encore péniblement sur ses piliers, des vérandas éventrés par l'usure du temps, des baobabs géants témoins de l'histoire de ce bâtiment construit en 1864 et des locaux plus récents qui abritent les bureaux et chambres des agents s'offrent à la délégation du DGD. Un puits et un équipement scolaire complètent le décor et disent long sur le manque de confort que vivent les soldats de l'économie qui tiennent la ligne de Guenoto. Cette situation sera bientôt un simple souvenir car le DG a ordonné la réfection de ce qui peut encore l'être pour rendre le poste plus fonctionnel. Avant de Quitter Guénoto, le Directeur général des Douanes a signé le registre du Poste non sans donner de précieux conseils au Lieutenant Samba Doucouré DIOP et à son équipe pour plus de célérité dans le travail.

La veille, jour de son départ pour Tamba, le DG a fait escale à Kaffrine, Koungheul et à Koumpentoum pour aller à la rencontre des Unités qui jalonnent la route Kaoalck-Tamba. A son arrivée à Tamba vers 14 heures, il a effectué des visites de courtoisie au Gouverneur de la Région, au Commandant de la Zone militaire et au Commissaire principal.

A. NDIONE / BRPC

Source: 
DOUANES SENEGALAISES

PLUS ...

Gaïnde Intégral

La Gestion Automatisée des Informations Douanières et des Echanges est une plateforme stratégique des douanes du Sénégal, axée sur la gestion du dédouanement ; des marchandises et des bien. GAINDE intégral apporte des améliorations considérables dans le traitement des procédures de dédouanement en passant du papier à la dématérialisation ou le traitement électronique.

Orbus

Le Système ORBUS 2000 est conçu pour faciliter les procédures du commerce extérieur par des échanges électroniques entre les différents intervenants. ORBUS permet la réduction significative du délai des formalités de pré dédouanement, la réduction des coûts liés aux formalités, l’amélioration de la qualité du service rendu à la clientèle ainsi que la quasi suppression de l’utilisation du papier.

CORUS

Le paiement électronique des droits de douane et taxes assimilées consiste à offrir à l’opérateur économique, par imputation sur un compte ouvert auprès d’une banque commerciale, la faculté de s’acquitter d’un montant des droits de douanes notamment, sans se déplacer. Cette faculté induit un gain de temps, ainsi qu’une plus grande transparence et une meilleure sécurisation des recettes douanières