Contrôle de l’aviation privée : Dakar a abrité la 4ème édition de l’opération « Ailes africaines »

NEWS
Aile Africaine

Pour la quatrième fois, Dakar a abrité, du 16 au 18 mai 2017, l’atelier préparatoire de l’opération « Ailes africaines » destinée à contrôler les petits avions. 

Cette rencontre, initiée par la Douane française en collaboration avec l’Organisation mondiale des Douanes (OMD) a réuni 48 participants venus de 18 pays. Elle visait à renforcer les capacités d’agents des Douanes, de la Police et de la Gendarmerie notamment dans la lutte contre la drogue par voie de l’aviation privée, selon l’Attaché douanier régional M. Philippe Haan. 

Le Représentant de la Douane française à Dakar a remercié l’OMD et particulièrement la Direction générale des Douanes du Sénégal qui a accepté d’accueillir une nouvelle fois cet atelier de formation.

Mme Cécile Plunet, représentante de l’ONUDC a exprimé sa satisfaction de participer à cette réunion et a loué le partenariat de son organisation avec l’OMD dans la lutte contre le trafic de drogues et les autres formes de criminalité organisée. 

Dans le même sillage, M. Sylvain Raymond, représentant l’OMD, amagnifié la dynamique de coopération avec l’échange de renseignements et la nécessité de s’adapter à l’évolution de la menace par des moyens juridiques et techniques. Il espère que la prochaine opération, prévue en juin, enregistrera encoreplus de succès que les précédentes.

Venu présider l’ouverture de la rencontre, le Directeur général des Douanes (DGD), M. Papa Ousmane GUEYE, a souhaité au nom des ministres des Finances et du Budget, la bienvenue à Dakar à tous les participants. 

Pour lui, les résultats fort encourageants lors de la précédente édition sont à mettre à l’actif d’une collaboration très étroite entre les administrations des Douanes participantes et à une bonne coordination des activités par l’OMD et le Bureau régional de Liaison chargé du renseignement pour l’Afrique de l’Ouest basé à Dakar.

Pour rappel, en 2016, les sept (7) joursde mobilisation avaient permis de réaliser 12 saisies : 3 aéronefs en situation irrégulière, 60, 58 kg d’amphétamine, 25 kg de métamphétamine, 1, 34 kg d’héroïne, 1, 26 kg de cocaïne, 9, 5 kg de khat, 1 pistolet automatique, 70 minutions et plusieurs autres saisies de devises et de denrées alimentaires.

Le DGD a remercié et félicité M. Philippe Haan pour l’organisation de ce séminaire de formation professionnelle auquel ont pris part le Bénin, le Burkina Faso, la côte d’Ivoire, la Gambie, la guinée, la Guinée, la Guinée Bissau, Le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Togo, la Centrafrique, le Nigeria, le Ghana, le Congo, la RDC ainsi que l’ONUDC, l’OMD et le CILD (Comité interministériel de lutte contre la Drogue-France).

Source: 
DOUANES SENEGALAISES

PLUS ...

Gaïnde Intégral

La Gestion Automatisée des Informations Douanières et des Echanges est une plateforme stratégique des douanes du Sénégal, axée sur la gestion du dédouanement ; des marchandises et des bien. GAINDE intégral apporte des améliorations considérables dans le traitement des procédures de dédouanement en passant du papier à la dématérialisation ou le traitement électronique.

Orbus

Le Système ORBUS 2000 est conçu pour faciliter les procédures du commerce extérieur par des échanges électroniques entre les différents intervenants. ORBUS permet la réduction significative du délai des formalités de pré dédouanement, la réduction des coûts liés aux formalités, l’amélioration de la qualité du service rendu à la clientèle ainsi que la quasi suppression de l’utilisation du papier.

CORUS

Le paiement électronique des droits de douane et taxes assimilées consiste à offrir à l’opérateur économique, par imputation sur un compte ouvert auprès d’une banque commerciale, la faculté de s’acquitter d’un montant des droits de douanes notamment, sans se déplacer. Cette faculté induit un gain de temps, ainsi qu’une plus grande transparence et une meilleure sécurisation des recettes douanières