1,9 milliard de francs Cfa de produits prohibés incinérés à Saint-Louis

NEWS
Incinération

Pour protéger l’économie du Sénégal contre les fléaux qui touchent le secteur industriel, l’opération ‘’Aar Sunu Kom-Kom’’ a été lancée du 30 avril au 4 mai. Elle a permis à la Direction régionale du Nord, qui regroupe les régions de Saint-Louis, Matam et Louga, de mettre la main sur des marchandises prohibées, des médicaments, des produits vétérinaires, des produits périmés, des cigarettes, de la drogue - dont du chanvre indien, dans la période du 7 au 9 mai. Les saisies, lors de ces opérations, ont été incinérées, ce mardi, au centre d’enfouissement technique de Gandon, à Saint-Louis. La valeur des marchandises détruites est estimée, selon le lieutenant-colonel Abdoulaye Diallo, Chef de la Subdivision des douanes de Saint-Louis, à 1 932 593 200 F Cfa.

L’accent, renseigne-t-il, a été particulièrement mis sur les produits tels que les cigarettes, le sucre, l’huile, la farine, les médicaments et autres. Ce coup de poing a permis de faire des saisies d’une valeur de 28 530 550 F Cfa, des produits périmés d’un montant de 12 027 400 F Cfa, des médicaments et produits vétérinaires estimés à 3 541 800 F Cfa et des produits contrefaits et de la drogue évalués à 21 183 600 F Cfa.

De la métamphétamine d’une valeur d’1 milliard 800 millions saisie à Louga

Certes, la douane a une mission économique, mais elle poursuit aussi une mission sécuritaire. ‘’Ce qui justifie la lutte contre le trafic de faux médicaments, de produits vétérinaires, de drogue et de produits avariés’’, souligne le lieutenant-colonel Abdoulaye Diallo. Celui-ci s’est appesanti sur le travail de la subdivision de Louga dirigée par le lieutenant Ibrahima Ndiaye, qui a saisi 16,5 kilos de métamphétamine d’une valeur d’1 milliard 881 millions de francs Cfa dans le village de Mbédiène et 415 kilos de chanvre indien évalués à 30 millions de nos francs.

Si cette opération ‘’Aar Sunu Kom-Kom’’ a connu un succès, c’est grâce à l’appui des autres forces de sécurité comme que la police, la gendarmerie, la marine, les sapeurs-pompiers et aussi les services de commerce des trois régions. Car, faut-il le dire, la douane seule ne pouvait pas faire ce travail, vu ses effectifs et moyens limités. C’est pourquoi le chef de la Subdivision des douanes de Saint- Louis, le lieutenant-colonel Abdoulaye Diallo, a lancé un appel aux populations pour une meilleure collaboration, afin de lutter contre les contrebandiers et autres malfaiteurs. Et il se désole de la porosité des frontières. ‘’De Diama à Rosso, nous avons décompté 40 points de passage clandestins, alors qu’à Diama nous n’avons que 6 agents’’, a-t-il révélé.

Fara Sylla (Saint-Louis)

Source: 
enqueteplus.com

PLUS ...

Gaïnde Intégral

La Gestion Automatisée des Informations Douanières et des Echanges est une plateforme stratégique des douanes du Sénégal, axée sur la gestion du dédouanement ; des marchandises et des bien. GAINDE intégral apporte des améliorations considérables dans le traitement des procédures de dédouanement en passant du papier à la dématérialisation ou le traitement électronique.

Orbus

Le Système ORBUS 2000 est conçu pour faciliter les procédures du commerce extérieur par des échanges électroniques entre les différents intervenants. ORBUS permet la réduction significative du délai des formalités de pré dédouanement, la réduction des coûts liés aux formalités, l’amélioration de la qualité du service rendu à la clientèle ainsi que la quasi suppression de l’utilisation du papier.

CORUS

Le paiement électronique des droits de douane et taxes assimilées consiste à offrir à l’opérateur économique, par imputation sur un compte ouvert auprès d’une banque commerciale, la faculté de s’acquitter d’un montant des droits de douanes notamment, sans se déplacer. Cette faculté induit un gain de temps, ainsi qu’une plus grande transparence et une meilleure sécurisation des recettes douanières