JID 2021 - INFORMATISATION, DIGITALISATION ET MODERNISATION DES PROCEDURES : Le Directeur général appréhende « avec confiance l’avenir des Douanes sénégalaises »

NEWS
JID 2021 - INFORMATISATION, DIGITALISATION ET MODERNISATION DES PROCEDURES : Le Directeur général appréhende « avec confiance l’avenir des Douanes sénégalaises »

La communauté douanière internationale a célébré, ce 26 janvier 2021, sa Journée internationale. A cette occasion, le Directeur général des Douanes, Monsieur Abdourahmane DIEYE, dit appréhender avec confiance à travers le triptyque (Recettes-Facilitation-Sécurisation) l’avenir des Douanes sénégalaises. Toutefois, il a indiqué que celui-ci doit reposer sur l’informatisation, la digitalisation et la modernisation des procédures. 

Le Directeur général des Douanes, Monsieur Abdourahmane DIEYE, appréhende avec confiance à travers le triptyque (Recettes-Facilitation-Sécurisation) l’avenir des Douanes sénégalaises. Il s’exprimait, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des Douanes (OMD), célébré le 26 janvier de chaque année. L’édition 2021 ayant pour thème: « Résilience, Relance, Renouveau : la Douane au service d’une chaine logistique durable », intervient dans un contexte sanitaire caractérisé par la pandémie de la Covid-19. Sur le dernier axe de la thématique relatif au Renouveau, il a indiqué que l’avenir des Douanes repose « sur l’informatisation, la digitalisation et la modernisation des procédures », conformément aux axes de la Stratégie de mobilisation des recettes à moyen terme (SRMT) et au vaste Programme de modernisation de l’Administration des Douanes (PROMAD) en phase d’élaboration.

A son avis, cet axe met l’accent sur « la prégnance » de l’adoption des technologies de pointe (drones, outils non intrusifs, etc.) et de la digitalisation des procédures douanières. Sa conviction est que l’une des leçons à tirer de cette pandémie est « de promouvoir, aujourd’hui plus que hier, l’économie numérique en visant une forte maturité digitale des procédures douanières ». « La dématérialisation des procédures est déjà un acquis pour les Douanes sénégalaises et sert de fondement pour le vaste chantier de la digitalisation et de la numérisation », a-t-il rappelé, assurant que la Direction générale des Douanes a déjà mis en production l’outil d’aide à la décision reposant sur l’informatique décisionnelle appelée aussi Business intelligency (BI).

A cet effet, le Directeur général des Douanes a appelé l’Organisation mondiale des Douanes (OMD) à la formulation et à la mise en œuvre de stratégies dont la trame de fond tourne autour de trois axes : la Résilience (en plaçant les personnes au cœur du changement), la Relance (en renforçant la collaboration) et le partenariat et le Renouveau (en adoptant les technologies de pointe). A cette occasion, Monsieur Abdourahmane DIEYE a salué les efforts consentis par les Douanes sénégalaises  dans ce sens. Au titre de la Résilience, il a apprécié l’adoption du Plan d’actions de la Direction générale des Douanes contenant 14 mesures, et conforme au Plan de Résilience économique et sociale (PRES) élaboré par le Gouvernement.  A l’en croire, les actions de la DGD ont été articulées autour de la stabilité économique et financière ainsi que de l’approvisionnement régulier du Sénégal en produits stratégiques essentiels (hydrocarbures, produits médicaux, pharmaceutiques et en denrées de première nécessité). A cela s’ajoutent d’autres actes subséquents comme la définition de nouvelles méthodes de travail matérialisées par une réorganisation du service, le télétravail et la tenue de réunions par visioconférence.

S’agissant de la Relance, deuxième axe du thème, le Directeur général des Douanes a souligné l’existence de cadres de réflexion et d’échanges avec les Armées, la Police au plan interne ainsi qu’avec les Etats riverains comme la Gambie. Dans ce sillage, il s’est félicité de la tenue du deuxième Conseil présidentiel sénégalo-gambien) qui conforte, dit-il, « la logique d’une gestion coordonnée des frontières, privilégiant la collaboration avec les administrations et services présents aux frontières ». 

« Consolider la chaine logistique » 

A ce titre, Monsieur Abdourahmane DIEYE a fait savoir que les programmes en cours de mise en œuvre notamment l’interconnexion des systèmes de transit (SIGMAT) à l’échelon sous régional et le programme d’opérateurs économiques agréés (OEA) participent davantage « à consolider la chaine logistique comme vecteur de relance alliant à la fois sécurité et facilitation des échanges ». Toutefois, a-t-il relevé, la maitrise des flux de marchandises par voie électronique reste un défi majeur. A cet égard, il a assuré que l’Administration des Douanes est engagée à l’étude du Cadre des normes pour le commerce électronique transfrontalier proposé par l’OMD sur la question, aux fins de son adaptation au contexte de la pandémie de la Covid-19. Auparavant, il a exprimé sa profonde gratitude au Président de la République et au Ministre des Finances et du Budget pour leur confiance.

 

 

Source: 
DOUANES SENEGALAISES

MORE ...

GAINDE

GAINDE or the automatic management of customs information is a strategic platform of Senegalese customs, centered on the management of customs’ clearance. "GAINDE Integral" improves considerably the way of managing procedures. Thus people move from less paper topaperless or electronic processing,known as the dematerialization. This technological revolution in the customs’ Administration aims at great feats and better service for the public.

Orbus

The ORBUS 2000 system is developed to make easier procedures of international trade by using electronic communication or exchanges. This allows interconnecting different stakeholders evolving in the international trade. The system is also based on technological infrastructure and a device of services.

The electronic payment of customs’ duties and assimilated taxes consists of giving to the economic operatorthe ability to pay the amount of customs’ duties from one’s work station, by charging an account opened in a commercial bank.